27-07-2017
Accueil arrow Dossiers arrow Social
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Social
Filtre     Trier     Affiche # 
Date Titre de la publication Auteur Clics
03-11-2008 Action Africa Race 2008 Claire AYMES 558
25-03-2006 Nouveau: le site Claire AYMES 655
16-01-2006 2 enfants tués pour le plaisir Claire AYMES 767
14-01-2006 Paris-Dakar: Arrêtez le massacre! Bertrand Dubanchet 901
10-01-2006 Ave PARIS-DAKAR! Claire AYMES 757
02-01-2006 Paris-Dakar: les questions qui gênent Claire AYMES 780
19-12-2005 Pétition contre le Paris-Dakar Claire AYMES 806
13-12-2005 Paris-Dakar: ASO condamné à rembourser une ville traversée AFP 977
03-12-2005 Paris-Dakar 2006: le rallye indécent Claire AYMES 1579
19-11-2005 Du chiffre et du spectaculaire Claire AYMES 790
13-11-2005 Banlieues: Non à l'état d'exception appel commun 759
08-10-2005 Immigration Claire AYMES 748
02-02-2005 Projet de loi sur la prévention de la délinquance GUSSE/AYMES 909
29-12-2004 Boycottons le Paris-Dakar AYMES/LAVAL 3680
13-12-2004 Grande distribution:Lettre ouverte aux députés des bdr Claire AYMES 798
30-12-2003 Indemnisation des chômeurs Claire AYMES 690
30-01-2003 Sauvons Amina LAWAL Claire AYMES 924
02-01-2003 Suppression du Paris-Dakar Claire AYMES 4086
15-02-2002 La grande mosquée Claire AYMES 733
 
<< Début < Précédente 1 Suivante > Fin >>
Résultats 1 - 19 sur 19
  • Elections Européennes 2014  ( 1 items )
  • Alternative Démocrate  ( 1 items )

    ALTERNATIVE DEMOCRATE 

    Nos 20 points incontournables 

    Le respect de l'individu : Quels que soient son sexe, son âge, sa nationalité, sa race, sa religion, son état physique ou psychique et sa position géographique. 

     
    Les droits de l'homme, de la femme et de l'enfant : L'exportation de cette logique sera poursuivie sans relâche. 
     
    La laïcité : Dans le passé, des religions sans fondements et des communautés ont freiné le développement, les pertes en vies humaines ont été et sont toujours très lourdes. Aucune religion ou croyance mystique, aucune Communauté ne doit influencer l'Etat dans ses décisions et ne prendra le pouvoir en France et en Europe. Aucune subvention de l'Etat ou étrangère ne doit être admise pour développer une religion ou conforter son assise en Europe et en France. Chaque religion est assimilée à une association à but non lucratif et s'autofinance par les dons de ses adeptes. Seuls les bâtiments existants, les reliques, les oeuvres d'art et les sites historiques religieux peuvent être subventionnés pour en assurer la conservation.  

    Le respect de l'héritage naturel de notre planète : Au delà de la conservation de ce qui nous est légué, il faut anticiper l'avenir et rééquilibrer rapidement l'effet négatif de l'ère industrielle.
     
    Le respect des animaux sauvages et d'élevage de notre planète
    L’animal n’est pas un jouet et chaque animal a droit au respect de son intégrité. De nos jours en France la chasse n'est plus d'utilité alimentaire et doit faire l'objet de concertations publiques dans chaque région en vue de son abolition. Le repeuplement animalier de nos forêts est souhaitable pour l'écosystème.
     
    Le respect maritime : Le stock alimentaire offert est presque épuisé, le recours à des fermes d'élevage poissonnier est une reconversion judicieuse des pêcheurs de haute mer. Chaque pays doit observer une déontologie de reconstitution naturelle des stocks des eaux internationales. Des sanctions dissuasives doivent être mises en place envers les pays qui ne respectent pas les quotas et qui pillent directement (ou par rachat) les stocks internationaux.

     L'énergie : Le gaspillage est un sacrilège. Demain les ressources énergétiques seront rares et les besoins supérieurs. La demande énergétique de l'Asie va s'accentuer en toute légitimité pour se moderniser ; une réduction des stocks naturels plus rapide que prévu est à craindre. La France doit se préparer à un changement radical de ses habitudes, diversifier les énergies utilisées et privilégier les énergies renouvelables.
    Alternative Démocrate est pour la mise en oeuvre immédiate de grands projets d’énergies renouvelables. - Dans le cadre de la consommation énergétique privée, Alternative Démocrate proposera des concepts d'économie d'énergie.
     

    La tranquillité des citoyens : Passe par une sécurité policière réfléchie et discrète offerte à tous. Alternative Démocrate ne souhaite pas un état policier de sanctions systématiques pour les citoyens.
     
    La sérénité : L’injustice, le paternalisme, l'insolence, la dureté des mots, les menaces ou la partialité ne génèrent que rancœur, rébellion, haine et récidive. Tous les maillons qui représentent notre justice, ont le devoir de réserve.
     
    La justice : Dans le cas d'un jugement de séparation ou de divorce, les enfants doivent avoir un droit de résidence d'une durée égale chez chaque parent. Les textes de loi en ce sens doivent être plus précis et appliqués en cas de désaccord pour éviter toute partialité. Tout sera fait pour donner les meilleurs outils de travail à la justice.
     
    Une sécurité sociale renforcée : Notre système de sécurité sociale doit être allégé de ses frais fixes et de ses charges de fonctionnement pour assurer de meilleurs remboursements et moins de cotisations obligatoires. L'automatisation informatique est incontournable et doit être améliorée.  

    La prévention et le devoir de précaution: Notre planète bouge et le climat change. Il est inadmissible de voir chaque année se répéter les mêmes scénarios de catastrophes, (inondations, éboulements, secousses sismiques, avalanches, incendies) et de ne faire que comptabiliser les dégâts en simples spectateurs. Dans ces évènements douloureux, le prix à payer des réparations répétitives, est supérieur à la prévention.
    Alternative Démocrate a la volonté de mettre en oeuvre de grands chantiers de prévention dans toutes les zones à hauts et faibles risques.
    Alternative Démocrate insiste sur le devoir de précaution sur tout ce qui touche à la recherche scientifique. 

    La libre circulation : Tout individu, quelles que soient ses origines, a le droit de circuler librement sur le territoire français et européen. Des accords internationaux équilibrés sont à mettre en place pour que le refuge politique ou économique soit équitable et respecté.
     
    L'immigration : d'intérêt économique individuel doit être progressivement réduite à zéro. Compte tenu de l'échec d'intégration de la population immigrée africaine, nord-africaine et asiatique en France, Alternative Démocrate est pour des accords de développement avec les pays concernés afin de créer le mouvement de retour naturel de leurs ressortissants. Ce qui aura pour effet positif de relancer la croissance économique de ces états. La cupidité des différents gouvernements français à attirer des étrangers sous le prétexte de payer les retraites ou d'augmenter artificiellement la croissance, a favorisé un délabrement et l'impossibilité de croissance dans les pays d'origine de ces immigrés.  

    Le droit aux soins médicaux pour tous : La santé est dû à tout être humain. Quelle que soit sa provenance, tout individu doit être soigné en France et dans le cas d'insolvabilité, son pays d'origine doit prendre en charge tous les frais. Des accords internationaux iront dans ce sens. L'aide médicale ou hospitalière aux ressortissants étrangers ne doit pas destabiliser la structure financière des milieux hospitaliers.   

    Le respect des salaires : Il est impératif d'augmenter le pouvoir d'achat des Français. Le salaire ne doit pas servir qu'à subsister, il doit permettre l'épanouissement de tout travailleur. Les cotisations salariales ne doivent pas être proportionnelles ; après un quota de charges atteint, le salaire doit revenir au travailleur. Il en va de même pour la partie patronale. Ce système permet plus d'embauches pour l'employeur, un nouveau souffle pour les salariés, un gain plus important d'impôts pour l'état et plus d'affilliés pour les caisses sociales.
     
    Le pouvoir d'achat : Son amélioration oblige à une réduction des dépenses et principalement le prix du logement, première source de dépense des Français. La construction immobilière a pris un retard considérable et ne s'est pas adaptée à l'instabilité sociale et à l'immigration.
    Alternative Démocrate est pour un effort massif dans ce domaine. L'accès au logement décent pour tous est un devoir politique incontournable.
     
    Les propriétés et les biens individuels : Chacun a le droit de jouir du fruit de son travail ou de celui de ses ascendants et de développer ses avoirs. Les droits fiscaux de succession en France ne respectent pas l'intégrité des biens d'un individu disparu. La justice économique est pour Alternative Démocrate une raison d'être.  

    Les jeunes sont l'avenir de notre pays : En ce sens Alternative Démocrate se fait un devoir de redonner des objectifs d'avenir à tous les étudiants. Il n'y aura pas "Un ailleurs meilleur" pour nos diplômés. La France doit pouvoir assurer un avenir serein à ses jeunes.  

    L'Europe : Représente un bel exemple de paix pour le monde, Alternative Démocrate est favorable à cette grande union.
    Alternative Démocrate est d'accord pour une constitution européenne avec des options spécifiques à la France.
    Concernant le mini-traité européen,
    Alternative Démocrate, dans l'intérêt de la France, ne peut accepter le texte de cette nouvelle constitution.
     

     

  • Le cas Dieudonné  ( 5 items )
  • Humeurs et Réflexions  ( 23 items )
  • Communautarisme  ( 5 items )
  • Politique intérieure française  ( 21 items )
  • Racisme et Discriminations  ( 13 items )
  • Europe Ecologie  ( 3 items )
  • AFRIQUE  ( 13 items )
  • Démission du M.E.I  ( 6 items )
  • Environnement  ( 20 items )
  • La région Provence-Alpes-Côte d'Azur  ( 12 items )
  • Racisme et descriminations  ( 15 items )
A la une
Energies propres : l'exemple danois

Les 2, 3 et 4 mai 2005, le Sénat examinera, en deuxième lecture, le projet de loi d'orientation sur l'énergie, adopté par l'Assemblée nationale le 29 mars. La France, en retard dans la production d'électricité par des sources d'énergie renouvelables, est loin, très loin de l'exemple danois.

Les énergies renouvelables (ENR) constituent plus de 20% de l'énergie consommée par les 5,3 millions de Danois; contre seulement 13% en France en 2003. Leur part doit pourtant atteindre 21% à l'horizon 2010, selon les objectifs européens. «La France n'atteindra les 21% fixés par l'Europe que vers 2013», estime Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables, des réseaux et des marchés énergétiques à l'Ademe. Déjà en avance sur les directives européennes, «les ENR danoises devraient représenter 29% de la consommation énergétique du pays en 2010», selon le sous-directeur de l'Agence de l'énergie au Danemark, Michel Schilling.

«Dès le premier choc pétrolier, le Danemark s'est tourné vers l'énergie renouvelable, et en particulier vers l'éolien», explique Stig Fugllund, conseiller de l'Ambassade du Danemark. Aujourd'hui, près de 3.100 mégawatts (MW) éoliens sont installés, dont 420 en mer. En France, seuls 405 MW étaient disponibles fin 2004. «On ne va pas dans la bonne direction» commente Jean-Louis Bal. «Le projet de loi d'orientation sur l'énergie (Ploe) place le seuil minimal pour bénéficier de l'obligation d'achat par EDF à 20 MW. Or, la plupart des sites éoliens français oscillent entre 10 et 12 MW!»

L'exemple danois montre pourtant que l'énergie éolienne a un fort potentiel. «Entre 1973 et 2003, les coûts par kilowatts-heure ont été réduits de 75%, passant de seize à quatre centimes d'euro», explique Michel Schilling. Par ailleurs, employant quelque 20.000 personnes au Danemark, cette énergie rapporte. Actuellement «40% des éoliennes construites dans le monde sont danoises», ce qui fait de ce pays le premier exportateur mondial d'éoliennes.
 
De 1994 à 2003, le marché mondial a connu une hausse moyenne annuelle de 28% environ en termes de production électrique, et «d'ici dix ans, on estime que 250.000 MW éoliens seront installés dans le monde, soit cinq fois plus qu'aujourd'hui.» En France, la faiblesse de l'industrie dans le domaine ne permet pas d'être présent sur ce marché de manière significative.
22/04/2005 -le JDLE - par Bertrand Beauté

 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2017 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.