27-07-2017
Accueil arrow Dossiers arrow Elections Européennes 2014 arrow Communiqué Alternative Démocrate
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Communiqué Alternative Démocrate Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire AYMES   
18-05-2014
 Elections européennes du 25 mai 2014

ALTERNATIVE DEMOCRATE ne soutient aucune liste Debout la République/Debout la France.
ALTERNATIVE DEMOCRATE appelle les adhérents, amis et sympathisants à porter leurs votes sur les listes des minorités ethniques et sociales présentes sur leurs circonscriptions.  

Elections européennes du 25 mai 2014


Les partis français demandent aux citoyens d'envoyer leurs représentants au parlement européen afin d'oeuvrer pour l'intérêt supérieur de la France et des Français. Chacun rivalise de promesses non tenues et de manœuvres soit disant démocratiques dont la plus significative restera à jamais le texte de la Constitution européenne massivement rejeté par les Français en 2005 et qui a quand même été imposé aux Français avec les dramatiques conséquences sociales, économiques et financières qu'on connaît.

Non seulement le peuple français est soigneusement tenu à l'écart des grandes décisions qui se prennent ailleurs mais ceux qui sont censés le défendre ne représentent pas sa diversité sociale et ethnique.

De temps en temps certains partis exhibent quelques « candidats de la diversité ou de l'égalité » comme on les appelle, noir, arabe, ouvrier, handicapé.

Ils le clament alors avec force publicité pour bien se démarquer des autres qui ne le font pas et enfumer le gogo handicapé, « bronzé » ou de classe ouvrière dont ils veulent le vote.

Si intégrer des minorités devient alors une preuve de bonté d'âme et de lutte contre les discriminations sociales et raciales, il reste un gros dilemme.

Les partis politiques français n'ont jamais eu de respect pour leurs adhérents, amis ou sympathisants issus des minorités. Ils ne connaissent qu'une seule méthode : celle de la force brute de la soumission et de temps en temps celle du fait du prince.

Les minorités servent à coller les affiches, à faire le nombre, à remplir les fins de listes. Et cela, quelles que soit leurs compétences ou états de service.

Un ancien élu français blanc battu aux législatives et traînant accessoirement diverses casseroles judiciaires sera toujours préféré en position éligible sur une liste plutôt qu'un français issu des minorités sincère, honnête, travailleur...

Bref, pour ces élections européennes, la tradition non écrite est respectée. L'élitisme et l'entre-soi restent de mise parmi ceux-là même qui fustigent cette partie du peuple français qui n' en fait et ne fera jamais assez pour la France, à leurs yeux.

Ce constat effectué, il ne reste plus qu'à prendre les dispositions qui s'imposent.

Diverses associations appellent au boycott massif des urnes.

S'abstenir de voter, c'est le champ libre laissé aux députés du sérail.


ALTERNATIVE DEMOCRATE ne soutient aucune liste Debout la République/Debout la France.

ALTERNATIVE DEMOCRATE appelle les adhérents, amis et sympathisants à porter leurs votes sur les listes des minorités ethniques et sociales présentes sur leurs circonscriptions.

Claire AYMES, présidente Alternative Démocrate


Dernière mise à jour : ( 19-05-2014 )
 
A la une
  Lundi 4 Août 2008
Depuis 2 jours, Marseille est sous alerte caniculaire.

4 ans après rien n’ a changé !

Combien de malaises, accidents ou morts en vue à Marseille et tous centres de rétention confondus?
Claire Aymes
Présidente Alternative Démocrate
Communiqué du 27 juin 2004


L’été est là. Il fait déjà chaud, très chaud. Pics de pollution et alertes, incendies et restrictions.
Comme d’habitude Marseille a chaud, Marseille a soif. Ses environs et tout le département aussi.
Branle-bas de combat et conseils à tire-larigot. Les pouvoirs publics se démènent pour la population. Pour toute la population ? Non !
Celle de personnes âgées : c’est la mode qui veut cela, bérézina de l’année dernière oblige.
Il perdurera toutefois toujours des îlots où il n’y a apparemment rien à faire. Et dont il ne faut surtout pas parler.

Qui pensera aux enfants des quartiers défavorisés qui ne disposent pas d’un parc ombragé et sécurisé pour jouer et s’ébrouer ?
Depuis 3 ans nous réclamons des espaces aménagés pour les enfants du 2è arrondissement avec le Collectif du même nom.
Pendant le week-end pascal dernier encore, rue Trinquier (2è arrdt), un petit garçon qui faisait du vélo dans la rue a failli périr sous les roues d’un automobiliste.
Euroméditerranée et la municipalité marseillaise n’y trouvent rien à redire depuis 3 ans et achèvent sans scrupules dans le même arrondissement, de construire leurs immeubles de bureaux et leurs parkings.

Qui pensera aux prisonniers en général et aux damnés du tristement célèbre centre de rétention d’Arenc en particulier?
Alors que même le bétail sera abreuvé et rafraîchi, on pourrait s’inquiéter du devenir des personnes retenues (parfois à tort) parmi lesquels il n’est pas rare de trouver des enfants en bas âge dans un environnement réputé violent.
Pas un député ni autre homme politique à l’horizon qui s’émeuve. Il est vrai que la chasse aux voix n’est plus vraiment ouverte.

Autre population délaissée : les SDF. Qui songe à leur sort ?

Nous rappelons qu’il s’agit là, dans tous ces cas, d’êtres humains et que les secourir est faire acte de charité chrétienne à défaut d’humanité.

J' estime que les pouvoirs publics seraient bien inspirés de veiller et d’agir dès à présent, tant qu’il est encore temps, sur le sort de ces diverses populations non médiatiques avant que de regrettables accidents ne se reproduisent.


Claire Aymes
Présidente MEI 13
Vice-présidente nationale aux questions sociales

 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2017 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.