27-05-2017
Accueil arrow Dossiers arrow Humeurs et Réflexions arrow Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire AYMES   
11-08-2014
 La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.  

Epidémie EBOLA : Africains, ne comptez que sur vous-même, revenez aux sources ancestrales. La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.
 
Je remercie tout particulièrement ma très chère Eto Ngon Yendam pour son aide précieuse.

Ossim et autres brèdes...Les plantes comestibles fruits et légumes abordées sur ma page https://fr-fr.facebook.com/katiopa.garden
ont toutes en commun d'avoir un usage médicinal avéré en Afrique. Certaines combattent efficacement la déficience immunitaire.

A toutes et à tous, dans ce cas précis d'Ebola.
En prévention :
Protection des habitats (détergents et fumigations d'ossim) et des personnes (ablutions systématiques d'ossim, utilisable aussi en tisane)

Il faut éviter tout contact rapproché avec des patients infectés par le virus Ébola.

Il faut porter des gants et un équipement de protection individuel adapté lorsqu’on soigne des patients à domicile.

Il est indispensable de se laver régulièrement les mains après avoir rendu visite à des parents malades à l’hôpital ou après les avoir soignés à domicile.

Les communautés touchées par le virus Ébola doivent informer la population de la nature de la maladie et des mesures prises pour endiguer la flambée, y compris lors des rites funéraires. Les personnes mortes de cette infection doivent être enterrées rapidement et sans prendre de risque.


Lorsque les symptômes sont installés, prenez attache de vos herboristes et guérisseurs traditionnels pour l'usage des plantes et la posologie car les doses et indications peuvent varier selon les individus, adultes et enfants.


En Europe, car malgré toutes les paroles d'apaisement, Ebola revient à la source, consultez rapidement un herboriste accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales.


Avant de s'approcher d'un malade, voici , à titre informatif (et pour ceux qui peuvent y avoir accès) , les mesures de protection employés en Europe :charlotte sur les cheveux, masque sur la bouche, lunettes de protection, double paire de gants à usage unique, casaque couvrant tout le corps et sur-chaussures.


Dernière mise à jour : ( 11-08-2014 )
 
Suivant >
A la une
La rade de Marseille menacée par la pollution


Depuis le 1er Février 2003, les Houillères du Centre Midi ont mis en panne les cages des puits et interdisent aux mineurs de descendre et de mettre en sécurité les installations.
11 stations intermédiaires de pompage se sont déjà arrêtées et des galeries se remplissent.
Par voie de conséquence, la mine se noie !

Il n’y a plus de visites obligatoires de sécurité et il est impossible de savoir si les capteurs, de grisou ou autres, fonctionnent.
Or, la galerie de la mer, une galerie de 14 km qui part du puits Gérard à Mimet, débouche dans les eaux du port de Marseille, près de l’Estaque.
Il est à noter que c’est là que Saint-Louis Sucre et la Somedith pompent l’eau pour leur production.
Quel va être l’avenir de ces entreprises puisque c’est par cette voie que s’écouleront toutes les eaux polluées si rien n’est très vite fait pour que l’ennoyage en cours ne devienne irréversible.
Les pollutions qui sont à craindre :
1) D’après les experts, les milliers de mètres cube qui se déverseront quotidiennement à Marseille seront fortement colorées par l’oxydation des sols et les métaux utilisés pour le maintien des galeries. Il y en a pour des décennies.
C’est ce qui se passe déjà dans les Cévennes au puits Destival fermé depuis 1993.
2) Si l’ »ennoyage » en cours se poursuivait, grâce à la collusion de fait entre services d’état (Préfecture et DRIRE) et les Charbonnages de France, d’autres conséquences seraient encore plus redoutables :
il reste en effet au fond, des dizaines d’engins miniers, des moteurs, des systèmes hydrauliques et électriques, des tonnes d’huile, des métaux lourds.
3) On vient également d’apprendre qu’il y a quelques années, de nombreux fûts suspects avaient été descendus au fond et murés dans des galeries abandonnées ; au moment même où la centrale de Gardanne, d’où venaient ces fûts, vidangeait le pyralène de ses vieux transformateurs !

En anticipant de 3 ans la fermeture de la mine de Gardanne, et en le faisant de la manière la plus brutale et expéditive, le gouvernement (« actionnaire unique »)et Charbonnages de France massacrent l’emploi et l’environnement.
Le Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) demande les raisons d’une telle prise de risque ? Des experts indépendants doivent continuer d’ étudier toutes les conséquences de l’ennoyage de la mine, accéder au fond et poursuivre les recherches en cours .
Il y a urgence à exiger maintenant des explications : la disparition juridique des Houillères du Centre Midi (prévue en 2004) et de Charbonnages de France pourrait intervenir avant que la pollution et autres conséquences environnementales de cette décision ne soient « trop » visibles.

Claire AYMES
Présidente MEI 13

 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2017 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.