19-01-2018
Accueil arrow Dossiers arrow Humeurs et Réflexions arrow Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire AYMES   
11-08-2014
 La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.  

Epidémie EBOLA : Africains, ne comptez que sur vous-même, revenez aux sources ancestrales. La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.
 
Je remercie tout particulièrement ma très chère Eto Ngon Yendam pour son aide précieuse.

Ossim et autres brèdes...Les plantes comestibles fruits et légumes abordées sur ma page https://fr-fr.facebook.com/katiopa.garden
ont toutes en commun d'avoir un usage médicinal avéré en Afrique. Certaines combattent efficacement la déficience immunitaire.

A toutes et à tous, dans ce cas précis d'Ebola.
En prévention :
Protection des habitats (détergents et fumigations d'ossim) et des personnes (ablutions systématiques d'ossim, utilisable aussi en tisane)

Il faut éviter tout contact rapproché avec des patients infectés par le virus Ébola.

Il faut porter des gants et un équipement de protection individuel adapté lorsqu’on soigne des patients à domicile.

Il est indispensable de se laver régulièrement les mains après avoir rendu visite à des parents malades à l’hôpital ou après les avoir soignés à domicile.

Les communautés touchées par le virus Ébola doivent informer la population de la nature de la maladie et des mesures prises pour endiguer la flambée, y compris lors des rites funéraires. Les personnes mortes de cette infection doivent être enterrées rapidement et sans prendre de risque.


Lorsque les symptômes sont installés, prenez attache de vos herboristes et guérisseurs traditionnels pour l'usage des plantes et la posologie car les doses et indications peuvent varier selon les individus, adultes et enfants.


En Europe, car malgré toutes les paroles d'apaisement, Ebola revient à la source, consultez rapidement un herboriste accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales.


Avant de s'approcher d'un malade, voici , à titre informatif (et pour ceux qui peuvent y avoir accès) , les mesures de protection employés en Europe :charlotte sur les cheveux, masque sur la bouche, lunettes de protection, double paire de gants à usage unique, casaque couvrant tout le corps et sur-chaussures.


Dernière mise à jour : ( 11-08-2014 )
 
Suivant >
A la une
Des pesticides dans les fruits et légumes.

Des pesticides détectés dans la moitié des fruits et légumes en France

Plus de la moitié des fruits, légumes et céréales consommés en France en 2002 contenaient des résidus de pesticides, relève l'étude annuelle publiée par la Commission européenne pour 18 pays d'Europe.

Près de 53% des échantillons de fruits, légumes et céréales consommés en France en 2002 présentaient des traces de pesticide, dont 44% en dessous des normes légales, et 8,9% en infraction aux normes (LMR, ou limite maximale de résidu, nationale ou européenne). 47% ne contenaient aucune trace décelable.

Pour l'ensemble des pays sous revue (les Quinze de l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein), 56% ne présentaient pas de trace, 38% montraient des résidus, et 5,5% présentaient des pesticides au-dessus des normes légales.

L'étude tempère les données par les difficultés de comparaison entre pays, du fait des disparités des contrôles, plus ou moins sévères.

Néanmoins, elle note l'absence d'amélioration sur la durée: de 1996 à 2002, la part des fruits, légumes et céréales européens indemnes de pesticide décroît, et à l'inverse, le pourcentage de produits atteignant ou dépassant la norme légale augmente, de 3% en 1996 à 5,5% en 2002.

De plus, une proportion croissante des fruits, légumes et céréales contient des traces de plusieurs pesticides: en moyenne 20,7% des échantillons montraient un cocktail de plusieurs produits en 2002, contre 14% en 1999.

Les pesticides comprennent les fongicides, insecticides et herbicides, dont la France est le troisième consommateur mondial derrière les Etats-Unis et le Japon.

Les dépassements de LMR concernent surtout les épinards, les haricots, les oranges, mandarines, pêches et nectarines.

Les effets des pesticides à faible dose sur la santé sont encore mal connus, mais ils sont suspectés de modifier le système de la reproduction et d'entraîner des troubles neurologiques.
Agence France Presse (Paris),le 23 juillet 2004
 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2018 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.