17-11-2017
Accueil arrow Dossiers arrow Humeurs et Réflexions arrow Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Epidémie EBOLA : Africains, revenez aux sources ancestrales Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire AYMES   
11-08-2014
 La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.  

Epidémie EBOLA : Africains, ne comptez que sur vous-même, revenez aux sources ancestrales. La maladie est mortelle à 90%. Il n'y a aucune alternative : soit vous mourez en combattant, soit vous trouvez le remède et vous vous délivrez des laboratoires occidentaux.
 
Je remercie tout particulièrement ma très chère Eto Ngon Yendam pour son aide précieuse.

Ossim et autres brèdes...Les plantes comestibles fruits et légumes abordées sur ma page https://fr-fr.facebook.com/katiopa.garden
ont toutes en commun d'avoir un usage médicinal avéré en Afrique. Certaines combattent efficacement la déficience immunitaire.

A toutes et à tous, dans ce cas précis d'Ebola.
En prévention :
Protection des habitats (détergents et fumigations d'ossim) et des personnes (ablutions systématiques d'ossim, utilisable aussi en tisane)

Il faut éviter tout contact rapproché avec des patients infectés par le virus Ébola.

Il faut porter des gants et un équipement de protection individuel adapté lorsqu’on soigne des patients à domicile.

Il est indispensable de se laver régulièrement les mains après avoir rendu visite à des parents malades à l’hôpital ou après les avoir soignés à domicile.

Les communautés touchées par le virus Ébola doivent informer la population de la nature de la maladie et des mesures prises pour endiguer la flambée, y compris lors des rites funéraires. Les personnes mortes de cette infection doivent être enterrées rapidement et sans prendre de risque.


Lorsque les symptômes sont installés, prenez attache de vos herboristes et guérisseurs traditionnels pour l'usage des plantes et la posologie car les doses et indications peuvent varier selon les individus, adultes et enfants.


En Europe, car malgré toutes les paroles d'apaisement, Ebola revient à la source, consultez rapidement un herboriste accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales.


Avant de s'approcher d'un malade, voici , à titre informatif (et pour ceux qui peuvent y avoir accès) , les mesures de protection employés en Europe :charlotte sur les cheveux, masque sur la bouche, lunettes de protection, double paire de gants à usage unique, casaque couvrant tout le corps et sur-chaussures.


Dernière mise à jour : ( 11-08-2014 )
 
Suivant >
A la une
  Lundi 4 Août 2008
Depuis 2 jours, Marseille est sous alerte caniculaire.

4 ans après rien n’ a changé !

Combien de malaises, accidents ou morts en vue à Marseille et tous centres de rétention confondus?
Claire Aymes
Présidente Alternative Démocrate
Communiqué du 27 juin 2004


L’été est là. Il fait déjà chaud, très chaud. Pics de pollution et alertes, incendies et restrictions.
Comme d’habitude Marseille a chaud, Marseille a soif. Ses environs et tout le département aussi.
Branle-bas de combat et conseils à tire-larigot. Les pouvoirs publics se démènent pour la population. Pour toute la population ? Non !
Celle de personnes âgées : c’est la mode qui veut cela, bérézina de l’année dernière oblige.
Il perdurera toutefois toujours des îlots où il n’y a apparemment rien à faire. Et dont il ne faut surtout pas parler.

Qui pensera aux enfants des quartiers défavorisés qui ne disposent pas d’un parc ombragé et sécurisé pour jouer et s’ébrouer ?
Depuis 3 ans nous réclamons des espaces aménagés pour les enfants du 2è arrondissement avec le Collectif du même nom.
Pendant le week-end pascal dernier encore, rue Trinquier (2è arrdt), un petit garçon qui faisait du vélo dans la rue a failli périr sous les roues d’un automobiliste.
Euroméditerranée et la municipalité marseillaise n’y trouvent rien à redire depuis 3 ans et achèvent sans scrupules dans le même arrondissement, de construire leurs immeubles de bureaux et leurs parkings.

Qui pensera aux prisonniers en général et aux damnés du tristement célèbre centre de rétention d’Arenc en particulier?
Alors que même le bétail sera abreuvé et rafraîchi, on pourrait s’inquiéter du devenir des personnes retenues (parfois à tort) parmi lesquels il n’est pas rare de trouver des enfants en bas âge dans un environnement réputé violent.
Pas un député ni autre homme politique à l’horizon qui s’émeuve. Il est vrai que la chasse aux voix n’est plus vraiment ouverte.

Autre population délaissée : les SDF. Qui songe à leur sort ?

Nous rappelons qu’il s’agit là, dans tous ces cas, d’êtres humains et que les secourir est faire acte de charité chrétienne à défaut d’humanité.

J' estime que les pouvoirs publics seraient bien inspirés de veiller et d’agir dès à présent, tant qu’il est encore temps, sur le sort de ces diverses populations non médiatiques avant que de regrettables accidents ne se reproduisent.


Claire Aymes
Présidente MEI 13
Vice-présidente nationale aux questions sociales

 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2017 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.