22-09-2021
Accueil arrow Portrait
AccueilActuLiensContacts
Menu
Accueil
Elections Européennes 2014
Dossiers
Actualité
Elections
Fil d'actualité
Liens et Pétitions
Recherche
Portrait
Contacts
Administration
Echanges Internet

Portrait Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire AYMES   
19-08-2004

Née le 23 mai 1958 à Marseille(13)
Mariée, mère d'un garçon
Déléguée à l'éducation nationaleImage


Parcours politique

Candidate MEI aux élections législatives 2002 dans la 3è circonscription des Bouches du Rhône.

- Présidente du MEI 13, septembre 2002 - mars 2005
- Membre du Conseil national du MEI, novembre 2003 - mars 2005
- Membre du Bureau national du MEI, décembre 2003 - mars 2005
- Vice présidente nationale du MEI chargée des questions sociales, décembre 2003 - mars 2005.

Candidate MEI aux élections régionales 2004 en Paca, section Bouches du Rhône

Démissionaire de tous les mandats MEI et du Mouvement le 11 mars 2005.

Déléguée Provence-Alpes-Côte d'Azur d'EUROPE ECOLOGIE depuis mars 2005.

Porte parole du CAVAD (Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar)
http://www.stop-rallyedakar.com

Candidate Indépendante aux élections législatives 2007 dans la 3è circonscription des Bouches du Rhône
 
Présidente du mouvement Alternative Démocrate


Candidate aux élections européennes 2009  en 2è position sur la liste EUROPE DEMOCRATIE Nord-Ouest menée par Jean-Michel VERNOCHET, tête de liste
Dernière mise à jour : ( 02-05-2009 )
 
A la une
Réaction à l’éditorial de Gilles Dauxerre

Directeur de la Rédaction La Provence

M. Dauxerre,
En réaction à votre éditorial du 10 septembre 2005 intitulé « Le feu et l’eau » dont j’ai apprécié la sobriété et la concision, permettez-moi de vous faire part des mes observations d’écologiste sur un aspect que vous n’avez pas abordé.

Cet ouragan, dont le parcours a suivi comme par hasard le chemin le plus destructeur est significatif des errances écologiques actuelles dans la mesure où cette fois c'est la Nature qui par un phénomène naturel a frappé la puissante et redoutée Amérique.
Depuis plusieurs jours que l’ouragan Katrina a frappé le sud des Etats-Unis, je n’ai pas lu une ligne sur le lien entre le réchauffement climatique et l’augmentation de la force des ouragans, phénomènes dont la force résulte directement du mode de vie de ses victimes. Pourtant ce lien existe bel et bien.

A la différence du tsunami, dont l’origine est 100% naturelle, même si l’énormité de ses conséquences tient beaucoup de activités humaines, par exemple la suppression des mangroves-, l’homme est pour beaucoup responsable de la montée en puissance des cyclones.
 
Au dire des experts, pour qu’une simple tempête se transforme en ouragan ou en cyclone, il faut des conditions précises, parmi lesquelles une température de la mer supérieure à 26°C.
Le réchauffement climatique favorise ces conditions qui sont déjà remplies et qui le seront à l'avenir de plus en plus.
 
Si le protocole de Kyoto, premier pas dans la lutte contre le réchauffement climatique, reste trop timoré et très insuffisant car il faudrait diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 60 à 80%, et qu’il ne prévoit que 5% environ de diminution pour 34 pays, qui n’incluent ni les Etats-Unis (premier pollueur), ni la Chine (deuxième et futur premier pollueur), ni l’Inde, il a toutefois le mérite d’exister.
Pourtant malgré le fait que ces phénomènes violents vont bien évidemment devenir plus nombreux et plutôt que de le reconnaître,
M. Bush qui constitue à lui tout seul le pire cyclone qui se soit jamais abattu sur les Etats-Unis, a justifié sa non ratification de ce protocole en disant: « le niveau de vie des américains n’est pas négociable ».
Au vu des dernières actualités, il serait intéressant de savoir si le président américain oserait le répéter aux sinistrés du sud des Etats-Unis et au monde entier.

 


Réalisation Mamboléo et www.mambopl.com
© 2021 Claire AYMES
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.